Blogue, Développement personnel, Épuration, Inspiration, Organisation, Processus de transformation, Ralentir, Réflexion

Pourquoi épurer ?

Je suis tombée sur cette citation sur la page Facebook de Bonheur en vrac ce matin. 

« Rien ne sert de mieux organiser le superflu. Il faut donc commencer par se désencombrer du « trop » avant de mieux s’organiser. »

Trop de ????
* pensées négatives limitantes (on fait du ménage!)
* tâches qui n’ont pas besoin de notre personnalité (on fait du ménage!)
* d’engagements qui ne cadrent pas avec nos priorités de vie (on fait du ménage!)
* personnes toxiques qui nous tirent vers le bas (on fait du ménage!)
* matériel qui nous donne l’impression d’étouffer chez nous et qui demandent de l’entretien et notre précieux temps (on fait du ménage!)
* dettes qui nous enlèvent notre liberté d’action et notre mieux-être mental (on fait du ménage!)

Le plus facile commence par faire le ménage physique dans les objets que l’on accumule au quotidien et qui encombrent notre maison. En laissant aller ceux qui ne nous plaisent plus, qui ne sont plus utiles, qui n’ont pas été utilisés depuis des mois ou qui nous rappellent de vieux souvenirs pas vraiment plaisants, on libère notre esprit et on laisse place à la nouveauté, à l’ouverture. Est-ce l’objet que vous aimez ou le souvenir que vous avez qui vient avec cet objet ? Comment conserver ce souvenir et laisser partir l’objet pour qu’il soit mieux utilisé ailleurs ? Vous pouvez le photographier !

Quelqu’un qui ne me connaît pas et qui voit toutes ces boîtes de matériel sortir de la maison présentement pourrait penser que je prépare un déménagement. J’épure tellement que je sors aussi des meubles que je n’ai plus besoin, ils sont vides!

J’ai de nouveau envie de m’asseoir dans mon bureau pour travailler, aller m’entrainer dans mon gym et voir tout mon inventaire bien placé et prêt à partir pour un bingo. J’ai envie de cuisiner, c’est plus agréable de ranger la cuisine et on n’a pas le choix de le faire plus régulièrement car on va réutiliser le matériel ! Pareil pour les vêtements! J’en ai assez pour une semaine et demie, pas plus! Je ne garde que ce qui me plaît, qui me ressemble et qui est confortable. Pas de chandail au cas où, pas 12 kits de peinture… (bon, c’est pas gagné encore avec mon mari 😉 je me dis que je dois commencer par mes choses à moi, qui sait, peut-être que ça va l’inspirer !!)

Bref, prenez ce temps pour vous. J’ai commencé ce processus il y a 3 ans et j’y reviens année après année et toujours je trouve d’autres affaires à laisser aller. C’est un détachement mental progressif et je salue mes victoires au quotidien. Tout comme mon poids sur la balance qui est parti peu à peu, les boulets inutiles qui me pèsent (tâches, relations toxiques, engagements qui ne cadrent plus avec mes objectifs et priorités de vie), le tout se fait graduellement et lorsque je me sens prête à passer à la prochaine étape.

Je trouvais que ma mère était un peu extrême dans sa manie de toujours vouloir épurer sa maison. Maintenant, je la comprends tellement! Avant je gardais tout, j’accumulais et je consommais à outrance par peur du manque, par incertitude, par peur de passer à côté de quelque chose… Autant la nourriture, que l’horaire hyper chargé et le matériel… et les dettes! Maintenant, j’ai confiance en l’abondance de la vie. Je sais que plus jamais je ne manquerai de rien et que même si je n’ai pas un objet, je pourrai toujours le trouver à bas prix sur un site de vente de garage quelconque, l’emprunter ou même l’acheter. Il en va de même pour la nourriture (on n’est pas en période de famine, c’est révolu ce temps-là!) et les occasions sociales.

Épurer l’horaire, épurer sa maison, épurer ses finances, épurer sa consommation de nourriture, tout ça est pareil… C’est faire face à nos peurs et avoir confiance à la vie et surtout en soi! Et ça, je m’améliore vraiment à ce niveau…

2 Comments

  • Reply

    Diane

    novembre 23, 2017

    J’ai commencé par ta trouvaille sur l’encombrement. J’ai continuer a lire ton blog. Que j’ai de la reflection profonde a faire! Merci.

    • Reply

      Melanie

      novembre 24, 2017

      Vas-y à ton rythme, rien ne presse. Tu laisseras aller au fur et à mesure, des fois rapidement, d’autres fois non. C’est parfait ainsi! 🙂

Laisser un commentaire

Enter Captcha Here : *

Reload Image