Browse Category by Ralentir
Blogue, Développement personnel, Habitudes de vie, Inspiration, Motivation, Processus de transformation, Ralentir, Réflexion

Renaissance, 4 ans plus tard!

4 ans aujourd’hui !

Si vous saviez le temps que ça m’a pris de monter sur ce muret! ouf!

Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Cela fait 4 ans aujourd’hui que j’ai entrepris officiellement ma transformation santé. Je dis officiellement car j’avais auparavant déjà amorcé une démarche par la lecture de plusieurs livres de croissance personnelle, certaines formations et coachings. J’avais alors pris conscience que mon corps ne « fittait » plus avec la femme que je souhaitais devenir. Il était un frein pour m’aider à accomplir mes rêves, mes désirs, mes aspirations. Quels étaient-ils ? Tout ce qu’il y a de plus simple : jouer avec mes enfants, faire du sport avec eux, voyager sans devoir demander de ceinture supplémentaire en avion, marcher des heures sans revenir les pieds et les cuisses en sang, accomplir mes tâches quotidiennes sans arriver le soir épuisée, faire de la place pour ce qui compte vraiment…

Mes premiers poids libres! hihi


Au fil des semaines et des mois, j’ai mis en application les conseils de mon coach Marc-André Seers de Po9 – Coach Marc-André Seers. Si vous voyiez mon graphique de perte de poids, vous verriez que ça n’a pas été une ligne descendante facile tout le temps. J’ai connu des hauts, des bas et surtout d’innombrables remises en question. La « game » s’est surtout jouée entre mes deux oreilles. C’est là que le travail doit être fait à mon avis. Pour la nutrition et l’entraînement, on choisit un modèle qui nous convient et on l’applique. Avec constance, discipline et adhérence. Et beaucoup de persévérance. Y’a rien de magique, rien. Pas de petite pilule ou de poudre miracle. Que des choix au quotidien et ces choix sont pris lorsque l’on sait POURQUOI on le fait. C’est ce pourquoi qui nous garde axés sur l’objectif, qui nous ramène lorsque c’est plus dur, qui fait qu’on n’arrête pas quand la balance ne change pas même après un mois.

J’essayais de prendre en photo ma fille qui participait à une course scolaire.
Impossible de la rattraper. Crédit photo : Isabelle Turcotte

C’est ce pourquoi qui fait qu’on continue après tant d’années et qui amène un mode de vie plus en accord avec la personne que l’on désire réellement être, pas un calque dicté par la société. Chacune des 150 livres éliminées représentent un choix, une décision, un engagement. J’ai remis en question mon horaire de fou. J’ai laissé tomber l’inutile. J’ai épuré ma vie, ma maison, mon quotidien. Je ne vis plus à cent mille à l’heure. J’aspire au calme, à la légèreté, à la liberté.

crédit photo: Magazine L’Éclat | Valérie Sangin

Je me suis mise à la méditation. Comme je voyais les immenses bienfaits sur ma santé globale, j’ai choisi de suivre une formation professorale pour enseigner la méditation pleine conscience. Et ça été le début d’un nouveau chapitre de ma vie. Après avoir éliminé mon poids en trop, après avoir désencombré au moins 60% du matériel de la maison, je me suis demandé quelle serait la prochaine étape. La réponse était claire: partager tout ce vécu à ceux et celles désireux de simplifier leur mode de vie pour agir davantage en cohérence avec leurs valeurs et priorités.

Crédit photo: Vêtements Mandala

Ainsi, j’ai mis fin à mon entreprise Tupperware après près de 8 ans et j’ai décidé de me concentrer sur mes futurs projets mieux-être. Je crée des bracelets d’intention, je prévois mettre sur pied différents ateliers au courant de l’année. D’ailleurs, ça commence par un atelier de visualisation (il reste quelques places!). Je prévois terminer mon livre et qui sait, le publier en 2019? Aussi, je pars sous peu faire une formation intensive d’enseignement du yoga!

Crédit photo: Vêtements Mandala

Ce processus santé m’aura permis d’accroître ma confiance en ma capacité de réussir mes projets et m’aura aidé à me reconnecter peu à peu à ma féminité (je n’aurais jamais osé poser en leggings pour une compagnie de vêtements auparavant! Merci Vêtements Mandala pour cette incroyable opportunité!).

Comme je le dis souvent, la perte de poids n’est que le résultat visible de tout ce qui a été transformé intérieurement, de tous ces boulets inutiles que j’ai laissé tomber au fur et à mesure, de tous ces pardons et deuils que j’ai faits, de toute cette bienveillance que je me suis offerte. J’ose dire aujourd’hui que je m’aime plus qu’hier et encore moins que demain. Ça n’a rien de prétentieux. Simplement un déclaration officielle à la femme que je souhaitais devenir lorsque j’ai entrepris ce cheminement. Je pense bien humblement que j’y suis presque. Car bien sûr, la perfection n’existe pas. Je traîne encore des peaux molles, j’ai encore de bonnes hanches, cuisses et fesses. So what ? Est-ce que j’arrive à marcher des heures sans avoir les pieds et les cuisses en sang ? Oui! Est-ce que je peux faire du sport avec mon mari et mes enfants? Oui! Est-ce que je peux voyager sans demander d’extension de ceinture? Oui!

Nous verrons bien ce que l’avenir m’apportera. Pour le reste, j’accueille ma nouvelle vie les bras ouverts et je suis immensément fière du chemin parcouru!

Crédit photo: Vêtements Mandala
Ambassadrice, Blogue, Développement personnel, Inspiration, Motivation, Organisation, Planification, Produits coup de coeur, Ralentir

Mes outils de planification pour garder « le focus »

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré les cahiers, les crayons de toutes les couleurs possible, les agendas… Ne me lâchez jamais lousse dans une librairie avec un budget illimité, je serais du genre à l’acheter au complet! 

J’ai souvent par le passé acheté plusieurs agendas au courant d’une même année. J’avais besoin de renouveau, de faire table rase des mois qui venaient de s’écouler, de repartir sur d’autres bases, d’écrire dedans, de me les approprier. Même si j’ai fait la transition vers le numérique pour les fois où je sors sans mon sac, j’aime encore consigner mes tâches, ma to-do, mes priorités à mon agenda. J’aime que le tout prenne un sens et le besoin d’écrire à la main est comblé.

L’an dernier, j’ai découvert le fabuleux Agenda Ma Voix Ta Voie. Il renferme une multitude d’outils pour nous aider à conserver notre focus durant l’année. Mandalas à colorier, incitations à écrire et à y déposer nos rêves et aspirations, audios gratuits en bonus présentant des visualisations, autohypnoses, méditations et j’en passe. Pour la première fois depuis des années, j’ai conservé le même et unique agenda et il m’a accompagné durant tous ces mois occupés. J’ai déjà ma copie pour 2018 et j’ai hâte d’y inscrire mon mot phare, y faire mon tableau de visualisation… je me réserve ça pour la fin d’année 2017, c’est un rituel que j’adore.

J’aime tellement ce produit, que je me suis proposée comme ambassadrice. Je ne vous cacherai pas que lorsque vous vous le procurez, un montant d’argent m’est versé. Ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas ça qui m’anime. Quand j’aime quelque chose, j’en parle, que ça vienne avec un chèque ou pas. Prenez le temps d’aller faire un tour sur le site pour voir combien il est beau, bien fait par des amies qui me sont chères et dont j’admire le travail qui fait du bien à l’âme.

Pour le découvrir:

Il en va de même pour le Journal de Vie proposé par Karine Ruel. Quel merveilleux outil pour faire le point sur la journée qui vient de passer et dresser la table pour le lendemain, tout ça en pleine gratitude! Je vous encourage fortement à faire un tour sur le site web pour le découvrir, depuis que je l’ai, il ne me quitte plus! Cliquez sur la photo pour en savoir plus!

Planifier 2018

Vous aimeriez vivre une année pleine de sens en cohérence avec vos valeurs et priorités? Pourquoi ne pas prendre quelques minutes de votre temps pour réfléchir à vos aspirations et rêves? Avec le ebook Une année pour s’accomplir, vous serez guidés pas à pas vers une vie remplie de sens. Mindset et planification sont à l’honneur. En parfaite harmonie avec mon message et ma formation Horaire inébranlable en cohérence avec nos valeurs et priorités, je n’ai pu faire autrement que de dévorer les pages et faire les exercices proposés. Tout cela a résulté en une plus grande clarté dans mes décisions et objectifs à venir. Je vous le suggère fortement! 🙂

 

Psssst! Plein de beaux cahiers pour vos notes sur le site de Mots en Bulle :

Blogue, Développement personnel, Épuration, Inspiration, Organisation, Processus de transformation, Ralentir, Réflexion

Pourquoi épurer ?

Je suis tombée sur cette citation sur la page Facebook de Bonheur en vrac ce matin. 

« Rien ne sert de mieux organiser le superflu. Il faut donc commencer par se désencombrer du « trop » avant de mieux s’organiser. »

Trop de ????
* pensées négatives limitantes (on fait du ménage!)
* tâches qui n’ont pas besoin de notre personnalité (on fait du ménage!)
* d’engagements qui ne cadrent pas avec nos priorités de vie (on fait du ménage!)
* personnes toxiques qui nous tirent vers le bas (on fait du ménage!)
* matériel qui nous donne l’impression d’étouffer chez nous et qui demandent de l’entretien et notre précieux temps (on fait du ménage!)
* dettes qui nous enlèvent notre liberté d’action et notre mieux-être mental (on fait du ménage!)

Le plus facile commence par faire le ménage physique dans les objets que l’on accumule au quotidien et qui encombrent notre maison. En laissant aller ceux qui ne nous plaisent plus, qui ne sont plus utiles, qui n’ont pas été utilisés depuis des mois ou qui nous rappellent de vieux souvenirs pas vraiment plaisants, on libère notre esprit et on laisse place à la nouveauté, à l’ouverture. Est-ce l’objet que vous aimez ou le souvenir que vous avez qui vient avec cet objet ? Comment conserver ce souvenir et laisser partir l’objet pour qu’il soit mieux utilisé ailleurs ? Vous pouvez le photographier !

Quelqu’un qui ne me connaît pas et qui voit toutes ces boîtes de matériel sortir de la maison présentement pourrait penser que je prépare un déménagement. J’épure tellement que je sors aussi des meubles que je n’ai plus besoin, ils sont vides!

J’ai de nouveau envie de m’asseoir dans mon bureau pour travailler, aller m’entrainer dans mon gym et voir tout mon inventaire bien placé et prêt à partir pour un bingo. J’ai envie de cuisiner, c’est plus agréable de ranger la cuisine et on n’a pas le choix de le faire plus régulièrement car on va réutiliser le matériel ! Pareil pour les vêtements! J’en ai assez pour une semaine et demie, pas plus! Je ne garde que ce qui me plaît, qui me ressemble et qui est confortable. Pas de chandail au cas où, pas 12 kits de peinture… (bon, c’est pas gagné encore avec mon mari 😉 je me dis que je dois commencer par mes choses à moi, qui sait, peut-être que ça va l’inspirer !!)

Bref, prenez ce temps pour vous. J’ai commencé ce processus il y a 3 ans et j’y reviens année après année et toujours je trouve d’autres affaires à laisser aller. C’est un détachement mental progressif et je salue mes victoires au quotidien. Tout comme mon poids sur la balance qui est parti peu à peu, les boulets inutiles qui me pèsent (tâches, relations toxiques, engagements qui ne cadrent plus avec mes objectifs et priorités de vie), le tout se fait graduellement et lorsque je me sens prête à passer à la prochaine étape.

Je trouvais que ma mère était un peu extrême dans sa manie de toujours vouloir épurer sa maison. Maintenant, je la comprends tellement! Avant je gardais tout, j’accumulais et je consommais à outrance par peur du manque, par incertitude, par peur de passer à côté de quelque chose… Autant la nourriture, que l’horaire hyper chargé et le matériel… et les dettes! Maintenant, j’ai confiance en l’abondance de la vie. Je sais que plus jamais je ne manquerai de rien et que même si je n’ai pas un objet, je pourrai toujours le trouver à bas prix sur un site de vente de garage quelconque, l’emprunter ou même l’acheter. Il en va de même pour la nourriture (on n’est pas en période de famine, c’est révolu ce temps-là!) et les occasions sociales.

Épurer l’horaire, épurer sa maison, épurer ses finances, épurer sa consommation de nourriture, tout ça est pareil… C’est faire face à nos peurs et avoir confiance à la vie et surtout en soi! Et ça, je m’améliore vraiment à ce niveau…

Ambassadrice, Blogue, Habitudes de vie, Ralentir

Vis tes rêves, crée ta vie!

Dam dam dam voulap dou! C’est le temps des vacances!!  J’adore la période estivale. Pour moi, elle est synonyme d’aliments frais et goûteux, de chaleur, de longues promenades en solo ou avec ma grande fille, de temps pour se reposer, épurer notre horaire, se recentrer et réfléchir…

C’est le temps aussi de vivre au moment présent et d’apprendre à ne rien faire sans culpabilité (ouahhh juste à y penser, je sais que ce sera un défi pour moi!). Très bientôt, je partirai découvrir les beautés de la Gaspésie avec ma petite famille. Je me promets de belles séances de méditation, de yoga et de belles réflexions sur le bord de la mer.

Je vais aussi en profiter pour faire la mise à jour de mes rêves. Je vous ai déjà parlé de ma liste de 100 rêves. J’en ai rayé plusieurs depuis, ce dont je suis très fière. J’ai envie de laisser mon imagination s’emballer et revoir ma liste maintenant que tout est possible pour moi ! Car tout est possible, n’est-ce pas?

Dans ma valise virtuelle (ma tablette!) se trouvera ce petit bijou. Mon amie Tania Boucher de Ma Voix Ta Voie nous propose son nouveau e-book Vis tes Rêves, crée ta vie.  C’est un outil parfait pour le rêveur assumé qui souhaite créer sa vie, ou le rêveur qui s’ignore qui veut reconnecter avec sa faculté de rêver.

Le ebook Vis tes rêves, crée ta vie est regroupe théorie, exercices pratique et inspiration pour mener le rêveur, peu importe son niveau, à vivre ses rêves.

Il contient:

  • 52 pages de contenu théorique et pratique;
  • 5 personnalités inspirantes qui échangent sur leurs apprentissages sur la route de leurs rêves
  • Un lien d’accès gratuit pour le combo de méditation Vis tes rêves de Ma voix, ta voie (valeur 15$);

Pour plus d’informations, veuillez cliquer sur la photo! Bons rêves! xxx    

Blogue, Habitudes de vie, Processus de transformation, Ralentir, Réflexion, Yoga

Des actions pour vous libérer du stress

par Valérie Lancup

Avant de passer à la partie plus théorique de l’article, je vais vous parler d’une femme que j’ai bien connue, elle rassurait son entourage avec une image de force, de confiance et un beau sourire. Une femme dont on ne dirait jamais qu’elle a vécu du stress dans sa vie.

Professionnelle, fonceuse, dynamique, leader positive dans une équipe de travail… Pourtant, cette femme ne dormait pas certaines nuits, elle avait régulièrement les doigts en sang à force de s’arracher les petites peaux sèches, elle perdait patience avec les gens qu’elle aimait le plus, et ça de plus en plus souvent, tranquillement elle croyait qu’elle n’avait plus de passion ou d’ambition… Avoir des passions et des ambitions, ça demande de l’énergie, du temps… elle n’en avait pas, elle perdait le contrôle si elle ajoutait autre chose à son quotidien.

Et pourtant, elle avait tout : une belle famille recomposée, une séparation parfaitement réussie, un emploi intéressant et stable avec des avantages et bien rémunérée en plus.

Cette femme, c’était moi… est-ce que je savais que j’étais stressée, bien sûr que non, je m’amusais la fin de semaine, je voyageais l’hiver, je m’achetais de beaux vêtements.

Dire qu’on est stressées, occupées, c’est de plus en plus toléré et accepté, ça paraît bien aux yeux de la société, si tu es trop détendue, tu es probablement paresseuse… ça vous dit quelque chose ?

Vous aimeriez retrouver la joie, le plaisir de faire des activités pour vous, des activités que vous aimez vraiment, sans avoir l’impression de « gaspiller » du temps… Vous aimeriez arrêter de vous taper sur la tête lorsque vous vous accordez 30 minutes à ne rien faire… vraiment rien, même pas méditer…

Je le sais, c’est difficile. Peu importe ce qui a créé ces croyances en vous, ne rien faire, c’est inacceptable, tellement que ça vous stresse. Je ne compte plus le nombre de personnes qui me disent que le yoga ou la méditation, elles ne pourraient pas, car elles ne peuvent pas demeurer inactives, sans bouger.

Je vous comprends, j’ai dû apprendre à l’intégrer, par la force de la pratique et de la discipline. Oui, apprendre à ralentir, c’est possible et vous savez quoi, ça fait un bien fou et ça rend plus efficace.

Ces croyances viennent souvent de loin, ça vous dira peut-être quelque chose, mais chez nous on travaille du matin au soir et tout le monde est vaillant… Ça aussi vous l’avez déjà entendu ?

On va commencer par identifier les différents visages du stress :

Il y a les stimulus qui influencent notre stress : les événements extérieurs, hors de votre contrôle, qui viennent augmenter votre stress… Un photocopieur en panne, alors que vous avez une réunion urgente et que le patron compte sur vous, une collègue qui vient se plaindre dans votre bureau alors que vous êtes déjà débordée, tout imprévu, personnes ou événements qui jouent sur le temps dont vous disposez, ou encore causé par un manque… de temps, d’argent, de participants, de ressources, d’employés… manque de communication, etc.

Ensuite, il y a les réactions physiologiques : le cœur qui s’accélère, en voyant le photocopieur en panne, la sueur dans le dos, car vous êtes en retard. Les mâchoires qui se serrent, une grande fatigue ressentie suite à un dossier supplémentaire à la dernière minute…

Tout ça, ce sont des ressentis, le stress transforme notre état émotionnel… On devient inquiètes, on est fatiguées, on est agacées…

De cette façon, on peut atteindre la phase d’épuisement… Si le stress dure plus longtemps que prévu ou se répète chaque jour… Les hormones du stress sont continuellement stimulées, ce qui fait que vous dépensez plus d’énergie et ça finit par vous épuiser et  peut déclencher un état de burn-out ou de dépression.

On le sait aujourd’hui, le stress a des effets graves sur la santé, mais si on n’apprend pas à s’écouter, les conséquences vont de mal en pis… Des maux de tête, des tensions musculaires, des troubles du sommeil, perte d’appétit ou trop d’appétit, système immunitaire faible et j’en passe une panoplie. Sans oublier les conséquences psychologiques, hypersensibilité, pleurs répétés, sensation de mal-être, il y a aussi des pertes de concentration, de mémoire.

Lorsque notre état est normal, c’est visible dans notre posture, dans notre attitude, nous répondons aux besoins des clients, des patrons, de nos familles sans énervement, efficacement et de façon calme.

Mais lorsqu’un imprévu arrive, ho ! Le stress embarque pour nous alimenter en énergie et en réceptivité… on est prêtes à agir, on est créatives et productives, cependant lorsque le stress perdure pendant trop longtemps, la peur de ne pas parvenir à traverser le défi s’installe.

L’émotion principale liée à cet état est la peur… de déplaire, de décevoir, d’échouer, peu importe, c’est la peur… Si vous envisagez ou si vous vivez une période de changement, qui n’en vit pas dans son entreprise ou dans sa vie par les temps qui courent, ce qui peut vous empêcher d’agir c’est le stress ou en d’autres mots la peur de ne pas être à la hauteur de ce changement, qui vous est imposé ou même celui que vous souhaitez.

Avec le yoga et sa philosophie, j’ai la ferme conviction que je peux vous aider à modifier votre perception de ces éléments stressants en réduisant vos peurs, pour que vous augmentiez votre confiance en vous et votre capacité à faire face à ce changement.

Changer, C’EST VIVRE !

Premièrement, prendre votre vie en main, c’est un peu de théorie et beaucoup de pratique. Lire des livres, écouter des vidéos, c’est de la théorie… Faire du yoga, de la méditation, ajouter des comportements positifs, écrire, faire des exercices d’attention, planifier…c’est de la pratique !

C’est ce que j’aime le plus aider mes clientes à faire : Passer à l’action, faire les premiers pas… Comprendre pourquoi on fait les choses, c’est important. Par contre le vivre, l’expérimenter, c’est ce qui vous transformera en personne plus calme, plus sereine, qui ose, sans ajouter de stress, mais de l’énergie !

Deuxièmement, bougez, agissez, vous pourrez vous adapter ensuite. N’attendez pas d’être prête, placez-vous sur la ligne de départ et partez, sinon, vous ne serez jamais vraiment prête de toute façon. Comment peut-on être prêtes pour les surprises que la vie vous réserve, on l’a vu tout à l’heure, plusieurs éléments stressants sont extérieurs à vous… alors autant apprendre à s’adapter tout de suite, au lieu de stresser plus tard, parce qu’on a peur de ne pas réussir à surmonter l’obstacle ou comme je préfère le dire, le défi.

Troisièmement… Faites du yoga ! Pourquoi me direz-vous ? Lorsqu’on enclenche un processus de changement, il faut bien installer une fondation solide, le yoga est une science… oui, oui, une science, de plus de 5000 ans et ça m’a sauvée de bien des problèmes de santé physique et psychologique.

De plus, avec les postures de yoga et des techniques de respiration, vous stimulerez votre système nerveux, ce qui vous calmera. ET vous stimulerez autant votre hémisphère droit que celui de gauche pour unifier corps, esprit, ainsi que votre conscient et votre inconscient.

La pratique sur votre tapis, vous permet d’intégrer et de rendre vivant vos apprentissages. Ce que vous intégrez sur votre tapis devient plus facile à appliquer dans votre quotidien : le calme, la souplesse, l’ouverture, l’acceptation de ce qui est…de ce qui survient.

Voici, en terminant, 3 erreurs à éviter :

1-Il n’y a pas de recettes toutes faites, de magie sans effort.
Vous savez ce qu’il est important de comprendre, c’est que je n’ai pas de recettes magiques, lorsque je travaille en privé avec une cliente ou en groupe, c’est la même chose, vous avez tout à fait le droit de ne pas être d’accord avec tout ce que je dis, ou ne pas aimer tous les exercices que je vous fais pratiquer. Ce sont des propositions, je vous ouvre de nouveaux horizons, mais s’il y a un élément qui vous parle moins, vous pouvez me le dire, et je vous dirai de ne pas y dépenser plus d’énergie qu’il n’en faut.

Vous devez apprendre à oser faire ce qui résonne en vous, ce qui vous fait vibrer positivement.

2-Apprivoiser le changement ce n’est pas une course !
Une transformation se fait sans précipitation, il n’y a pas de date déchéance, en privé je travaille en bloc de 3 heures ou en période de 12 semaines. Par la suite, tout ne s’arrête pas, vous continuez d’approfondir les enseignements, ils continuent de faire leur chemin en vous… le yoga est une discipline vivante, vous pouvez arrêter un moment, pour y revenir plus tard… et vous découvrirez que votre pratique aura peut-être changé pendant cette pause.

3-Apprendre à effectuer un changement, ce n’est pas juste du gros fun !
L’idée, lorsqu’on veut passer à travers une période de transition… ou encore, en provoquer une, l’objectif visé est de vous faire du bien. Cependant, il est possible que les étapes pour y parvenir vous demandent des efforts, des renoncements, de passer par-dessus des peurs que vous avez depuis des années. Que vous voulez changer d’emploi, démarrer votre entreprise, voyager plus souvent, retourner aux études, obtenir une promotion, cesser de stresser pour l’argent, écrire un livre, devenir politicienne… Vous devez vous souvenir que vous êtes un bijou précieux, c’est votre devoir de prendre soin de vous, c’est votre responsabilité… Apprenez à voir ce que vous considérez comme des erreurs sont en fait des apprentissages, regardez l’avenir avec confiance et courage ! Soyez remplie d’amour envers vous- même.

Je vais vous laisser un exercice à faire pour cette semaine.

Alors, cette semaine, lorsque vous vivrez une situation qui ne vous plait pas, demandez-vous instantanément : « Qu’est-ce que je voudrais à la place ? » Trouvez une réponse et écrivez-la en des mots positifs.

Pour plus de yoga et d’inspiration, visitez mon site web.

Namasté !
Valérie

Blogue, Ralentir, Yoga

Transformez-vous par le yoga!

par Valérie Lancup

Comment fait-on pour se dire, je dois modifier des habitudes dans ma vie ? Comment réaliser que votre vie ne vous apporte pas ce que vous méritez ?

Parfois de regarder la réalité, ça fait mal. On se dit, pourtant je suis chanceuse, je devrais cesser de me plaindre, mais au fond de vous, il y a une petite voix qui vous chuchote de modifier les choses, de transformer des parties de votre vie pour vous sentir mieux, pour passer à autre chose, à une autre étape, à un autre niveau.

Alors, voici des indices pour vous aider à voir si vous avez besoin d’effectuer un virage, une transition dans votre vie, pour vous permettre d’accéder à un plus grand bien-être, pour retrouver votre énergie et une plus grande détente, moins de stress au quotidien et pour ressentir que l’équilibre s’installe à nouveau.

Vous n’êtes pas passionnée : Vous vivez à reculons, vous allez travailler et ça ne vous dit pas vraiment, une fois sur deux, vous sautez votre entraînement, vous mangez de la malbouffe, vous vous écrasez devant la télé par manque d’énergie. Vous vous  couchez et vous vous réveillez encore fatiguée.

Vos relations sont en déclin : Vos collègues, votre patron vous énervent. Vous trouvez vos enfants trop exigeants, vous n’avez jamais de temps pour vos amis. Vos relations ont une grande incidence sur votre état psychologique et sur votre niveau d’énergie.

Vous n’avez aucune vision : Vous ne savez pas ce que vous voulez, vous avancez sans but, vous faites ce qui doit être fait, mais si je vous demande où serez-vous dans 1 an, 5 ou 10 ans ? Vous n’en avez aucune idée… Qui voulez-vous être au niveau de votre santé, votre carrière, vos amis, votre famille ? Vous ne pouvez même pas nommer vos 3 valeurs principales, celles qui devraient être les fondations de votre vie.

Premièrement, vous êtes en perte d’énergie : À la fin de vos journées, vous vous sentez lasse, stressée. Je ne vous parle pas d’une période où tout bouge et que vous nourrissez ce qui vous passionne, dans ces moments-là, il arrive d’être fatiguée, mais c’est une bonne fatigue. Je parle d’une sensation de manque et de ne pas avoir fait ce qui vous allumait.

À la fin de la journée, avez-vous hâte de remettre une tâche au lendemain ?

Si c’est le cas, la première chose à ne pas faire, c’est de s’apitoyer sur son sort ou de se culpabiliser. Utilisez ma phrase préférée dans la philosophie du Viniyoga, «vous partez de là où vous êtes» aujourd’hui. On ne crée pas de blocage, on crée de l’ouverture pour faire place à la nouveauté.

Deuxièmement, autorisez-vous à rêver, rêvez à qui vous voulez devenir, à ce que vous aimeriez voir changer et se transformer. Sans limites, sans barrières, créez dans votre tête, mais surtout ressentez dans votre cœur cette vie qui vous fait vibrer. Comme sur un tapis de yoga, lorsqu’on fait une posture, on imagine la faire dans sa version finale, on en ressent les effets et les bénéfices, dans notre corps, dans notre tête et dans notre cœur.

 Troisièmement, faites un ménage mental dans les personnes que vous aimeriez voir sortir de votre vie ou dans celles qui vous entraînent vers le bas. Elles vous disent des phrases comme : « On n’a pas le choix » ou « On ne peut rien y faire ». C’est totalement faux ! Le yoga aide à briser ces limites. Quand j’ai commencé à en faire, et même pendant plusieurs années, je ne voyais pas le jour où je me tiendrais sur la tête, pourtant aujourd’hui, je le fais… et de réaliser que la transformation est possible. Avec le yoga, ça vous permet d’y croire pour votre vie de tous les jours.

Finalement, observez les habitudes qui vous tirent vers le bas, qui vous nuisent. Comme par exemple : sortir trop souvent, vous coucher trop tard, manger trop gras, trop sucré, trop salé, boire trop de café, faites une liste d’habitudes qui nuisent à votre santé, à votre énergie et à votre bien-être. Choisissez une habitude nocive à votre vie, et remplacez-la par un 15 minutes de yoga, un verre d’eau avec du citron, une période de méditation ou de respiration consciente.

Maintenant, si vous trouvez que d’effectuer ce travail, c’est trop difficile, que c’est une tâche ardue, mais que vous voulez tout de même l’essayer, je vous dirais qu’il est vrai, que de découvrir votre vraie nature, ce n’est pas chose facile et qu’il est difficile d’effectuer un virage, un changement ou une transition dans sa vie.

Avoir de l’aide et du support dune personne qui vous guide, vous valorise, vous aide à y voir clair, ça permet de progresser plus rapidement. En utilisant des outils comme le yoga et sa philosophie, ça permet de toujours se ramener au moment présent. Comment je fais, aujourd’hui, pour être bien et tranquillement, vous progressez vers votre vision, votre vraie nature.

Le yoga permet de célébrer les progrès quotidiens et non pas d’attendre d’être au sommet de la montagne avant d’être fière de vous.

Vous savez mon programme «votre Vraie Nature» est offert en version de 12 semaines, mais vous pouvez choisir la version de 3 heures pour établir votre stratégie bien-être des prochains mois.

Merci pour votre temps, vous contribuez chaque jour à mon bonheur en me permettant d’effectuer ce qui me passionne : aider les autres à trouver l’équilibre.

Blogue, Planification, Ralentir, Yoga

Plan stratégique pour améliorer votre qualité de vie

par Valérie Lancup

La semaine dernière, je vous proposais de faire un bilan de mi-année, si ce n’est pas fait, c’est peut-être parce que vous ne savez pas comment vous y prendre ou encore, vous n’aviez pas fait de liste de souhaits au début de l’année. Vous vous dites que de toute manière, ça ne sert à rien, que personne ne passe vraiment à l’action.

Il est vrai que la majorité des gens ne réussissent pas à maintenir leurs bonnes résolutions du Nouvel An. 22 % échouent après une seule semaine, 40 % après un mois, 50 % après trois mois, 60 % après six mois et 81 % après 2 ans.

J’ai entrepris une grande transition de vie il y a maintenant 2 ans et demi, je fais donc partie du 20 % et j’en suis très fière.

Aimeriez-vous être dans le 20 % qui réussit, qui arrive à transformer leur vie, à effectuer des transitions et à passer à l’action ?

Avoir un plan stratégique pour améliorer sa vie, c’est possible, car les entreprises qui ont du succès font des plans stratégiques, les sportifs de haut niveau ont des plans stratégiques eux aussi. Alors, pourquoi ne prendriez-vous pas la peine d’en faire un pour améliorer votre qualité de vie, réduire votre stress et effectuer une transition vers un quotidien qui vous ressemble plus ?

  • Vous visez peut-être un meilleur emploi ?
  • Vous aimeriez améliorer votre santé, vous dépasser sur le plan physique ?
  • Vous souhaitez trouver l’amour ?
  • Vous rêvez de voyager, d’améliorer vos finances ?

Faire un plan stratégique pour faire une transition positive dans sa vie, c’est un aspect important de votre succès.

Avant de poursuivre, je vais tout de suite vous expliquer le lien avec le yoga. J’enseigne le viniyoga, la philosophie derrière, c’est de partir de là où l’on est. Le but est de progresser de s’améliorer. Si on veut progresser, sur le tapis comme dans la vie, on doit savoir d’où on part et savoir où on veut se rendre. Je ne le répéterai jamais assez, ce que vous appliquez sur votre tapis, vous le reproduisez dans votre vie, c’est de cette façon que j’aide les femmes actives et certains hommes courageux à faire.

Alors revenons au  plan stratégique, il prend naissance avec un bilan de fin d’année ou de mi- année, comme celui de la semaine dernière. Ensuite, on prend les décisions qui s’imposent.

  1. Évaluer précisément notre vie dans son ensemble.
  2. Déterminer notre mission de vie, nos valeurs et la vision que l’on a pour notre bien-être.
  3. Déterminer nos forces, nos faiblesses, ce qui est possible de faire et ce qui pourrait nous bloquer.
  4. Déterminer nos stratégies.
  5. Établir un plan d’action.
  6. Évaluer qui peut nous supporter.
  7. Établir des critères d’évaluation de nos progrès.

Vous pouvez effectuer cet exercice seule ou encore demander de l’aide à des personnes proches de vous. Mais vous savez, les entreprises qui ont du succès, elles demandent de l’aide. Les plus grands dirigeants d’entreprises ne font pas tout, tout seul, ils demandent de l’aide. Ils questionnent, obtiennent un regard extérieur, c’est plus facile de voir clair par la suite.

Pour réaliser la vie que l’on souhaite vraiment, il est très important de se faire supporter. Ainsi, les progrès ont plus de chances d’être au rendez-vous. De plus, vous sauverez du temps et vous aurez quelqu’un pour vous relever en période de découragement.

À quoi ça sert de faire un plan stratégique et d’avoir une personne sur qui compter pour nous guider et nous faire avancer plus rapidement ?

Ça sert à :

  1. Préparer vos activités en fonction de votre motivation, de votre temps et d’où vous partez.
  2. Repérer vos forces, vos faiblesses, ce qui est possible, et ce qui vous bloque.
  3. Formuler vos stratégies gagnantes pour persévérer.
  4. Appliquer vos stratégies.
  5. Activer vos sources de support externes et internes.
  6. Suivre vos progrès et vous encourager.
  7. Évaluer vos avancements.

Lorsqu’on prend des résolutions, qu’on émet des désirs pour être moins stressée, être plus calme, bouger plus, apprendre à lâcher prise, s’accorder plus de temps et qu’on y va à tâtons, en espérant être inspirée au quotidien, on se retrouve dans la même situation que l’année précédente, 6 ou 12 mois plus tard.

Prendre soin de soi, de sa santé, de sa vie, ça demande un plan et je sais que plusieurs d’entre vous ont essayé de passer à l’action, mais rapidement, ça devenait trop lourd, vous vous sentiez submergée… et c’était le début des excuses : pas le temps, pas d’argent, trop fatiguée… Et c’est à ce moment-là que vous n’êtes plus efficace et détendue.

Je vous invite donc à effectuer cette réflexion et si vous vous sentez vraiment prête à passer à l’action et à persévérer, pour faire partie du 20 % qui réussit, demandez votre appel Zen, au valbonvent.com, et je verrai avec vous quelle serait votre première action importante.

Blogue, Inspiration, Motivation, Processus de transformation, Ralentir, Réflexion, Rêves

Et si tout partait d’un… ou de 100 rêves?

CITATION_POSITIVE_PPSMV (1)

Jamais je n’aurais pensé qu’en mettant en action de nouvelles tactiques pour améliorer mes habitudes de vie, cela rayonnerait sur ma vie en général. On s’habitue à ce que l’on a et ce que l’on est. On s’adapte et on « fait avec ». Jusqu’au point de non retour. Ce point où l’on a tout simplement plus envie de vivre ces désagréments au quotidien et où le besoin de changer la situation est plus fort que tout.

Par exemple, demander une extension de ceinture en avion, accepter d’avoir de grosses ecchymoses sur les cuisses le lendemain d’un spectacle car les bancs étaient trop étroits, éviter comme la peste toute chaise à barreaux, et je ne parle pas ici des petites chaises de patio blanches en résine! L’horreur!

Mais savez-vous quoi? Je suis heureuse d’avoir vécu tout cela. Car j’apprécie chacune de mes victoires au quotidien. Je peux maintenant m’asseoir en indien, croiser mes jambes. Depuis quelques jours, je réussis à courir plus de 10 minutes de file sur mon tapis roulant alors qu’avant courir 30 secondes était un exploit.

Si je réussis tout cela aujourd’hui, cela part d’une superbe liste de 100 rêves que j’ai écrite il y a 2 ou 3 ans. Dans mon autre entreprise, on réapprend aux filles à croire en elles et en leur capacité de rêver et surtout de réaliser leurs rêves. J’ai ce désir profond d’amener cette possibilité dans mon entreprise de coaching également. Rapidement, on nous enseigne que « dans la vie, on ne peut pas tout avoir », « on est nés pour un petit pain », « on est qui, nous, pour rêver ça? » et toute autre croyance qui s’ancre peu à peu et qui détruit toute magie en nous.

Je refuse de me laisser influencer par ces croyances. Je veux les détruire une à une lorsqu’elles refont surface. Certaines sont plus difficiles à éliminer que d’autres. Et c’est un défi que je veux relever pour m’offrir toutes les possibilités, toutes les options. Je suis plus que mes croyances, je suis plus que mes pensées limitatives. Ce travail sur moi m’a permis d’évoluer depuis des années. Et c’est grâce à ce travail sur moi, ce retour de confiance en moi, en ma capacité de réussir que j’ai repris le pouvoir sur ma vie et que j’ai ramené cette estime de moi. Dans certains moments de vulnérabilité de ma vie, j’ai laissé entrer des croyances formulées par d’autres qui ne m’appartenaient pas et qui m’ont déstabilisée un certain temps.

J’ai peu à peu fait le ménage et c’est fou l’impact de libération que ça peut avoir! La perte de plus de 120 livres n’est que le reflet physique de tout ce travail entrepris sur moi. Est-ce que ça été difficile? Est-ce que ça été ardu? Je ne saurais dire. J’ai plutôt l’impression que j’ai ouvert la porte aux possibilités de changement, de transformation, d’éveil de conscience et j’ai choisi de me faire confiance et de conserver ce qui me plaisait vraiment. Ai-je terminé ma transformation? Je ne fais que commencer et j’ai l’impression que je vais évoluer toute ma vie. Et c’est parfait ainsi.

J’aime la Mélanie que je suis devenue et j’ai très hâte de découvrir la Mélanie qui évoluera au fil du temps. Je me sens plus légère autant physiquement qu’émotivement que mentalement. Je fonce dans la vie avec cette confiance renouvelée. En moi mais aussi en toutes ces possibilités et opportunités qui s’ouvrent à moi. Je suis ouverte, à l’écoute, j’ai envie de les saisir au passage. Ma vie est en couleurs. En couleurs vives et dynamiques. J’adore!

J’ai envie de vous faire faire cet exercice qui a été un point de départ pour moi. Je vous défie de remplir la liste de 100 rêves. Ensuite, laissez-la à vue et relisez-la souvent. Au fur et à mesure que vous réaliserez des rêves, cochez-les. Vous pouvez mettre des objectifs à court terme, à moyen terme et à long terme. Je vous invite également à revisiter cette liste annuellement et la modifier au besoin. Je me souviens qu’au départ cette liste contenant beaucoup d’items « avoir ». Maintenant, ma liste se situe davantage dans « l’être ». Libre à vous d’ajuster tout comme votre vie s’ajustera et évoluera. Un rêve écrit aujourd’hui peut ne plus avoir de sens dans quelques semaines, mois ou années. C’est pas grave, d’autres prendront sa place.

Amusez-vous bien!

Fullscreen capture 2016-03-01 112103 AM

100reves