Blogue, Habitudes de vie, Processus de transformation, Ralentir, Réflexion, Yoga

Des actions pour vous libérer du stress

par Valérie Lancup

Avant de passer à la partie plus théorique de l’article, je vais vous parler d’une femme que j’ai bien connue, elle rassurait son entourage avec une image de force, de confiance et un beau sourire. Une femme dont on ne dirait jamais qu’elle a vécu du stress dans sa vie.

Professionnelle, fonceuse, dynamique, leader positive dans une équipe de travail… Pourtant, cette femme ne dormait pas certaines nuits, elle avait régulièrement les doigts en sang à force de s’arracher les petites peaux sèches, elle perdait patience avec les gens qu’elle aimait le plus, et ça de plus en plus souvent, tranquillement elle croyait qu’elle n’avait plus de passion ou d’ambition… Avoir des passions et des ambitions, ça demande de l’énergie, du temps… elle n’en avait pas, elle perdait le contrôle si elle ajoutait autre chose à son quotidien.

Et pourtant, elle avait tout : une belle famille recomposée, une séparation parfaitement réussie, un emploi intéressant et stable avec des avantages et bien rémunérée en plus.

Cette femme, c’était moi… est-ce que je savais que j’étais stressée, bien sûr que non, je m’amusais la fin de semaine, je voyageais l’hiver, je m’achetais de beaux vêtements.

Dire qu’on est stressées, occupées, c’est de plus en plus toléré et accepté, ça paraît bien aux yeux de la société, si tu es trop détendue, tu es probablement paresseuse… ça vous dit quelque chose ?

Vous aimeriez retrouver la joie, le plaisir de faire des activités pour vous, des activités que vous aimez vraiment, sans avoir l’impression de « gaspiller » du temps… Vous aimeriez arrêter de vous taper sur la tête lorsque vous vous accordez 30 minutes à ne rien faire… vraiment rien, même pas méditer…

Je le sais, c’est difficile. Peu importe ce qui a créé ces croyances en vous, ne rien faire, c’est inacceptable, tellement que ça vous stresse. Je ne compte plus le nombre de personnes qui me disent que le yoga ou la méditation, elles ne pourraient pas, car elles ne peuvent pas demeurer inactives, sans bouger.

Je vous comprends, j’ai dû apprendre à l’intégrer, par la force de la pratique et de la discipline. Oui, apprendre à ralentir, c’est possible et vous savez quoi, ça fait un bien fou et ça rend plus efficace.

Ces croyances viennent souvent de loin, ça vous dira peut-être quelque chose, mais chez nous on travaille du matin au soir et tout le monde est vaillant… Ça aussi vous l’avez déjà entendu ?

On va commencer par identifier les différents visages du stress :

Il y a les stimulus qui influencent notre stress : les événements extérieurs, hors de votre contrôle, qui viennent augmenter votre stress… Un photocopieur en panne, alors que vous avez une réunion urgente et que le patron compte sur vous, une collègue qui vient se plaindre dans votre bureau alors que vous êtes déjà débordée, tout imprévu, personnes ou événements qui jouent sur le temps dont vous disposez, ou encore causé par un manque… de temps, d’argent, de participants, de ressources, d’employés… manque de communication, etc.

Ensuite, il y a les réactions physiologiques : le cœur qui s’accélère, en voyant le photocopieur en panne, la sueur dans le dos, car vous êtes en retard. Les mâchoires qui se serrent, une grande fatigue ressentie suite à un dossier supplémentaire à la dernière minute…

Tout ça, ce sont des ressentis, le stress transforme notre état émotionnel… On devient inquiètes, on est fatiguées, on est agacées…

De cette façon, on peut atteindre la phase d’épuisement… Si le stress dure plus longtemps que prévu ou se répète chaque jour… Les hormones du stress sont continuellement stimulées, ce qui fait que vous dépensez plus d’énergie et ça finit par vous épuiser et  peut déclencher un état de burn-out ou de dépression.

On le sait aujourd’hui, le stress a des effets graves sur la santé, mais si on n’apprend pas à s’écouter, les conséquences vont de mal en pis… Des maux de tête, des tensions musculaires, des troubles du sommeil, perte d’appétit ou trop d’appétit, système immunitaire faible et j’en passe une panoplie. Sans oublier les conséquences psychologiques, hypersensibilité, pleurs répétés, sensation de mal-être, il y a aussi des pertes de concentration, de mémoire.

Lorsque notre état est normal, c’est visible dans notre posture, dans notre attitude, nous répondons aux besoins des clients, des patrons, de nos familles sans énervement, efficacement et de façon calme.

Mais lorsqu’un imprévu arrive, ho ! Le stress embarque pour nous alimenter en énergie et en réceptivité… on est prêtes à agir, on est créatives et productives, cependant lorsque le stress perdure pendant trop longtemps, la peur de ne pas parvenir à traverser le défi s’installe.

L’émotion principale liée à cet état est la peur… de déplaire, de décevoir, d’échouer, peu importe, c’est la peur… Si vous envisagez ou si vous vivez une période de changement, qui n’en vit pas dans son entreprise ou dans sa vie par les temps qui courent, ce qui peut vous empêcher d’agir c’est le stress ou en d’autres mots la peur de ne pas être à la hauteur de ce changement, qui vous est imposé ou même celui que vous souhaitez.

Avec le yoga et sa philosophie, j’ai la ferme conviction que je peux vous aider à modifier votre perception de ces éléments stressants en réduisant vos peurs, pour que vous augmentiez votre confiance en vous et votre capacité à faire face à ce changement.

Changer, C’EST VIVRE !

Premièrement, prendre votre vie en main, c’est un peu de théorie et beaucoup de pratique. Lire des livres, écouter des vidéos, c’est de la théorie… Faire du yoga, de la méditation, ajouter des comportements positifs, écrire, faire des exercices d’attention, planifier…c’est de la pratique !

C’est ce que j’aime le plus aider mes clientes à faire : Passer à l’action, faire les premiers pas… Comprendre pourquoi on fait les choses, c’est important. Par contre le vivre, l’expérimenter, c’est ce qui vous transformera en personne plus calme, plus sereine, qui ose, sans ajouter de stress, mais de l’énergie !

Deuxièmement, bougez, agissez, vous pourrez vous adapter ensuite. N’attendez pas d’être prête, placez-vous sur la ligne de départ et partez, sinon, vous ne serez jamais vraiment prête de toute façon. Comment peut-on être prêtes pour les surprises que la vie vous réserve, on l’a vu tout à l’heure, plusieurs éléments stressants sont extérieurs à vous… alors autant apprendre à s’adapter tout de suite, au lieu de stresser plus tard, parce qu’on a peur de ne pas réussir à surmonter l’obstacle ou comme je préfère le dire, le défi.

Troisièmement… Faites du yoga ! Pourquoi me direz-vous ? Lorsqu’on enclenche un processus de changement, il faut bien installer une fondation solide, le yoga est une science… oui, oui, une science, de plus de 5000 ans et ça m’a sauvée de bien des problèmes de santé physique et psychologique.

De plus, avec les postures de yoga et des techniques de respiration, vous stimulerez votre système nerveux, ce qui vous calmera. ET vous stimulerez autant votre hémisphère droit que celui de gauche pour unifier corps, esprit, ainsi que votre conscient et votre inconscient.

La pratique sur votre tapis, vous permet d’intégrer et de rendre vivant vos apprentissages. Ce que vous intégrez sur votre tapis devient plus facile à appliquer dans votre quotidien : le calme, la souplesse, l’ouverture, l’acceptation de ce qui est…de ce qui survient.

Voici, en terminant, 3 erreurs à éviter :

1-Il n’y a pas de recettes toutes faites, de magie sans effort.
Vous savez ce qu’il est important de comprendre, c’est que je n’ai pas de recettes magiques, lorsque je travaille en privé avec une cliente ou en groupe, c’est la même chose, vous avez tout à fait le droit de ne pas être d’accord avec tout ce que je dis, ou ne pas aimer tous les exercices que je vous fais pratiquer. Ce sont des propositions, je vous ouvre de nouveaux horizons, mais s’il y a un élément qui vous parle moins, vous pouvez me le dire, et je vous dirai de ne pas y dépenser plus d’énergie qu’il n’en faut.

Vous devez apprendre à oser faire ce qui résonne en vous, ce qui vous fait vibrer positivement.

2-Apprivoiser le changement ce n’est pas une course !
Une transformation se fait sans précipitation, il n’y a pas de date déchéance, en privé je travaille en bloc de 3 heures ou en période de 12 semaines. Par la suite, tout ne s’arrête pas, vous continuez d’approfondir les enseignements, ils continuent de faire leur chemin en vous… le yoga est une discipline vivante, vous pouvez arrêter un moment, pour y revenir plus tard… et vous découvrirez que votre pratique aura peut-être changé pendant cette pause.

3-Apprendre à effectuer un changement, ce n’est pas juste du gros fun !
L’idée, lorsqu’on veut passer à travers une période de transition… ou encore, en provoquer une, l’objectif visé est de vous faire du bien. Cependant, il est possible que les étapes pour y parvenir vous demandent des efforts, des renoncements, de passer par-dessus des peurs que vous avez depuis des années. Que vous voulez changer d’emploi, démarrer votre entreprise, voyager plus souvent, retourner aux études, obtenir une promotion, cesser de stresser pour l’argent, écrire un livre, devenir politicienne… Vous devez vous souvenir que vous êtes un bijou précieux, c’est votre devoir de prendre soin de vous, c’est votre responsabilité… Apprenez à voir ce que vous considérez comme des erreurs sont en fait des apprentissages, regardez l’avenir avec confiance et courage ! Soyez remplie d’amour envers vous- même.

Je vais vous laisser un exercice à faire pour cette semaine.

Alors, cette semaine, lorsque vous vivrez une situation qui ne vous plait pas, demandez-vous instantanément : « Qu’est-ce que je voudrais à la place ? » Trouvez une réponse et écrivez-la en des mots positifs.

Pour plus de yoga et d’inspiration, visitez mon site web.

Namasté !
Valérie

Laisser un commentaire

Enter Captcha Here : *

Reload Image